Ronflement : Qu’est-ce que c’est ?

Le ronflement est une gêne sonore parfois intolérable, surtout pour les proches. Il peut être un des signes d’une maladie potentiellement grave appelée : le syndrome d’apnée du sommeil.

u’est-ce que c’est ?

Le ronflement est un bruit caractéristique de tonalité grave, surtout intense lors de l’inspiration. L’apnée est une pause respiratoire qui, lorsqu’elle se prolonge, entraîne une diminution de la quantité d’oxygène dans le sang. C’est le plus souvent le conjoint qui peut décrire précisément ces troubles.
Qu’est-ce que ça signifie ?

Le ronflement est la conséquence d’un rétrécissement des voies aériennes pendant le sommeil. L’obstruction totale conduit à l’apnée.
Quelles sont les causes ?

Elles sont multiples : l’âge (le ronflement est plus fréquent après 50 ans), l’excès de poids, le tabagisme, le fait de boire de l’alcool, l’utilisation de calmants.
Est-ce grave ?

Le ronflement simple n’est pas grave, tout au plus très gênant pour l’entourage. L’apnée du sommeil peut avoir des conséquences grave : elle s’accompagne souvent de complications cardiovasculaires : hypertension artérielle, insuffisance coronarienne, troubles du rythme du coeur. On trouve aussi fréquemment des complications respiratoires : broncho-pneumopathie obstructive et des complications neurologiques et psychiatriques : accident vasculaire cérébral, dépression.
Que faire

Compte tenu de la gravité potentielle du syndrome d’apnée du sommeil, il ne faut pas se contenter de considérer le ronflement comme un symptôme banal. Il ne faut pas hésiter à en parler à son médecin et il est toujours utile d’être accompagné par la personne avec qui on cohabite et qui sera la plus apte à décrire précisément les symptômes. La description clinique rend souvent le diagnostic très probable. Il sera confirmé par un examen complémentaire appelé polysomnographie Le traitement du ronflement simple passe d’abord par des mesures d’hygiène et de diététique : perte de poids, diminution de l’alcool et du tabac. Traiter au besoin une rhinite allergique saisonniére. Dans certains cas, une intervention peut être proposée : soit par chirurgie sous anesthésie générale, soit avec l’aide du laser. Il faut savoir que les suites immédiates sont douloureuses. Le traitement du syndrome d’apnée du sommeil : la chirurgie donne de moins bons résultats que dans le ronflement simple. On peut recourir à la ” ventilation à pression positive “. Elle consiste à administrer au patient, pendant la nuit, de l’air sous pression, à l’aide d’un masque.
Questions

Les interventions ORL pour le ronflement simple sont-elle efficaces ?
Les techniques proposées sont efficaces dans pratiquement 80 % des cas, mais les résultats ne sont pas toujours définitifs.

Combien de temps doit-on pratiquer la ventilation à pression positive en cas de syndrome d’apnée du sommeil ?
Ce traitement devrait être appliqué quotidiennement jusqu’à la fin de la vie. Une telle perspective en rend souvent difficile l’application pour des raisons avant tout psychologiques.